Pension alimentaire et garde d’enfant : que devez-vous savoir ?


Divers /

Toutes les familles ne sont pas destinées à vivre ensemble toute la vie. Il arrive que pour des situations particulières, une famille vienne à se séparer. Lorsque ceci survient, il faut bien que les enfants vivent et restent auprès de leurs parents. La garde des enfants fait donc son entrée dans le cercle ainsi que la pension alimentaire. Dans cet article, nous vous invitons à découvrir le rapport entre ces deux éléments.

Comment la garde d’enfant entraîne-t-elle une pension alimentaire ?

Lorsqu’une famille se disloque, les enfants peuvent revenir à la garde d’un seul parent. Le second parent peut alors être contraint de verser une pension alimentaire pour contribuer aux besoins de l’enfant. Cette pension se calcule en fonction de certaines conditions fixées par la loi et que vous pourriez connaître en allant voir le site calculpensionalimentaire.com ou d’autres plateformes spécialisées en la matière. Lorsque ce schéma n’est pas effectif, les parents peuvent être amenés alors à partager la garde de l’enfant à tour de rôle. C’est la garde alternée encore appelée garde partagée. Dans cette situation, plusieurs cas de figure sont envisageables.

Quels sont les cas de figure d’une garde alternée ?

Les cas de figure de garde alternée sont nombreux. L’enfant peut être amené à rester la moitié de la semaine chez un conjoint et l’autre moitié chez l’autre conjoint. Il peut être amené à rester un certain nombre de semaines chez le père et en passer ensuite autant chez la mère. Dans le cas où les maisons des deux conjoints sont proches, l’enfant peut rester chez l’un en journée et dormir chez l’autre le soir. Dans tous les cas de figure, le juge en charge de l’affaire veille aux intérêts de l’enfant. Ainsi, les charges reviennent le plus souvent équitablement aux conjoints. Mais il y a des cas où le conjoint qui a le plus gros revenu soit amené à verser une pension alimentaire à l’enfant.